Éditions numériques

Bibliothèque virtuelle Henri Labrouste

Architecte des Bâtiments civils, Henri Labrouste (1800-1875) édifia entre 1843 et 1850, pour le compte du ministère de l’Instruction publique, le bâtiment destiné à abriter les collections de l’ancienne abbaye Sainte-Geneviève.
La Bibliothèque virtuelle Henri Labrouste constitue une plate-forme de diffusion et de valorisation des archives textuelles et graphiques de cette construction, conservées au département de la Réserve de la bibliothèque Sainte-Geneviève.
Elle s’articule autour de l’édition scientifique du Journal des travaux (BSG ms. 3910) rédigé par l’architecte tout au long du chantier de construction de la bibliothèque. Elle y adjoint un certain nombre d’outils contextualisant la naissance de l’édifice. Elle fournit des liens vers les autres sources textuelles du fonds Henri Labrouste conservé à la bibliothèque Sainte-Geneviève.
La Bibliothèque virtuelle Henri Labrouste offre ainsi aux chercheurs – historiens de l’art, de l’architecture, de Paris, du travail, des techniques,… – un accès enrichi à des sources primaires de nature variée. Elle participe également d’une démarche de diffusion des savoirs auprès d’un plus vaste public, curieux de découvrir l’histoire de la construction d’une des plus anciennes bibliothèques parisiennes. 

 

La Corvette L'Aurore

En 1767, l’Académie des sciences propose pour sujet d’un prix la construction de montres marines, destinées à déterminer les longitudes en mer. Elle décide d’organiser une expédition pour éprouver les instruments présentés à ce concours. Un de ses membres, François-César Le Tellier, marquis de Courtanvaux, propose de financer l’expédition.
Il fait construire à ses frais au Havre un bateau spécialement conçu pour ces observations et pouvant loger des savants et leurs instruments. Ce vaisseau, baptisé L’Aurore, doit pouvoir manœuvrer rapidement par grosse mer : il est donc relativement petit (21,5 m de long).
L’Aurore prend la mer le 13 mai 1767, emportant à son bord le marquis de Courtanvaux lui-même, l’horloger Le Roy concepteur des montres à expérimenter et des savants dont les astronomes Charles Messier et Alexandre-Gui Pingré, chanoine bibliothécaire de l’abbaye Sainte-Geneviève. L’expédition a lieu de mai à août 1767, du Havre à Amsterdam par la mer du Nord et le Zuiderzee.